Le design au service de la démocratie

By Thomas Thibault

Les technologies numériques et comportements sur le web peuvent-ils favoriser la participation du citoyen ? Quel rôle pour le designer ?

Internet et les technologies numériques agissent sur nos comportements, sur la façon dont on se perçoit et dont on perçoit la société. Nos rapports au pouvoir et à la démocratie changent. De nouvelles pratiques collaboratives et participatives naissent et se développent dans le web et grâce au web. De nouveaux outils les accompagnent, pour mieux échanger, mieux s’informer et mieux créer à travers le réseau. Comment profiter du potentiel des technologies numériques et d’Internet pour promouvoir et favoriser la participation citoyenne vers une société plus démocratique ? Ce projet tente d’explorer comment le designer peut servir la démocratie, parler d’elle, la révéler et la mettre en question. Pour y répondre je m’inspire des outils de collaboration en ligne (logiciel libres, wikipedia, MMO) ainsi que de visualisation d’informations pour imaginer la création d’une plateforme citoyenne en ligne dans laquelle le citoyen peut débattre, proposer des solutions et s’investir dans l’écosystème participatif. Des liens sur le terrain sont aussi imaginés pour permettre à la plateforme d’avoir une portée ‘‘au delà du clavier’’.

Le mémoire

L’ensemble de mon mémoire est téléchargeable ici : Le design au service d’une démocratie

  • – La 1ère partie nommée Démocratie, vers une collaboration 2.0 cherche à montrer comment les technologies du numérique et d’Internet transforment notre rapport au pouvoir.
  • – La 2ème partie nommée Le design au service de la démocratie explique pourquoi une démarche de design peut-elle être favorable à l’élaboration d’une telle démocratie et de quelle façon je l’envisage.

 

Le projet

Sans titre-1

La Fabrique Citoyenne est une association citoyenne dont le coeur est une plateforme en ligne aux valeurs de la démocratie. Elle s’inspire des outils de datavisualisations, des modèles de gouvernance du web ainsi que des mécanismes du jeu vidéo pour proposer différents niveaux d’implication citoyenne.

mairiePauline, citoyenne lambda prend connaissance de la plateforme en allant à la mairie pour refaire sa carte d’identité. Elle tombe par hasard dans la salle d’attente sur un écran qui diffuse plusieurs questions sur le thème de l’environnement. En répondant d’accord, mitigé ou pas d’accord, la borne lui imprime un ticket avec l’intitulé de la question et le lien pour y accéder en ligne. La question une une accroche qui va lui permettre de découvrir la plateforme collaborative de la Fabrique Citoyenne.

La cellule d’innovation de la participation
kiosque

Une cellule d’innovation de la participation favorise la création et la relation entre experts/créatifs et les associations ou collectifs en besoin à l’aide d’outils de médiation, de scénarisation et de prototypage. Un kiosque de relation peut être envisagé dans la ville.

Voici des exemples d’outils qui peuvent être imaginés dans la cellule :

• La Direction Espace Vert et Environnement souhaite demander l’avis aux habitants sur des questions sur le thème de l’environnement. Une série de QR code peut être imaginé référant à ces débats que l’on accroche autour des arbres d’un parc, même d’un parc spécifique si les questions portent précisément sur ce parc. Les passants viennent déchirer le débat et le retrouver en ligne. Le QR code est surtout un appel visuel et matériel au débat.
qrcode Fabrique citoyenne
qrcode (2)

• La municipalité lance une restructuration des transport scolaires et souhaite connaître les habitude des collégiens et lycéens. Elle pourrait installer à l’entrée des établissement des compteurs QCM où l’élève vient déposer une balle de ping pong pour informer de son moyen de locomotion et sa durée. Un compteur à clapet enregistre les données.
02

• Box Citoyenne : il existe une multitude d’outils numériques qui mériterait d’être mis en valeur par le kiosque. Un quincailler des outils numériques pourrait fournir une box citoyenne sur laquelle il viendrait pluger des types d’outils (débat, co-construction, géolocalisation pour des ballades urbaines etc) comme le ferait un prescripteur. La boite blanche est un routeur qui permet de diffuser le contenu et les outils de la clé par wifi. Ainsi faciliterait l’accès des supports numériques (smartphone, tablette, ordinateur) dans des endroits même où il n’y a pas d’accès internet (La boite peut être glissée dans le sac à dos d’un médiateur d’une association pour des ballades dans la ville destinées à cartographier les points d’accès pour les personnes à mobilité réduite par exemple).
box citoyenneN. B. : Ce projet tente de présenter un éventail de pistes de création qui méritent chacune d’être développées plus profondément, ce en quoi je m’engage. D’autres part je mets l’ensemble de mon travail à disposition pour qu’il soit réapproprié, en l’état ou partiellement et pour que de multiples initiatives se lancent en faveur de la démocratie et de la citoyenneté.

Licence Creative Commons

  • Projet de diplôme - École Boulle
  • 2013
  • Design de produit
  • Design de service
  • Design graphique
Voir plus →