De la cuisine à la cuisine

Le design au service du Low-Tech

Projet réalisé dans le cadre du concours « Du green dans le Gris », organisé par la Fonderie, en collaboration avec Yoann VANDENDRIESSCHE, fondateur de WildHumanLife, avec l’aide d’Alexandre acteur des Petits Débrouillards et l’Atelier DRAFT.

Prototype terminé

Ce projet est une initiative qui s’interroge sur les possibilités de repenser nos modes de conceptions et de production. Nous travaillons pour une synergie sociale, économique et organisationnelle axée sur l’humain, au travers de nos outils et nos savoir-faire: le design.

Collaboration

L’objectif est de remettre en main, pour tout un chacun, des systèmes où l’individu peut être acteur d’un monde à son échelle.

Les process design peuvent apporter des solutions durables à notre société. Si cette volonté est notre, il nous faut, dès aujourd’hui considérer et/ou re-concidérer alors les outils d’une innovation citoyenne.

« Fab Labs », mouvement des « Makers », « économie collaborative » ou « BoP » sont des tendances, signe d’une vision de l’innovation plus ouverte et inclusive. Ces tendances sont symptomatiques d’un mouvement global, actrices d’un changement de paradigme, d’avantage ancrées dans l’écosystème et s’adressant au plus grand nombre. Ces outils préfigurent des transformations profondes dans nos modèles économiques, les Bam_Fabeur veulent questionner le design dans ce sens.

IMG_1349

L’ouverture de l’innovation doit permettre d’être acteur de son environnement. Pour sortir d’une société consumériste, il faut redonner à chacun des solutions efficaces et optimisées tournées vers de nouveaux modes de consommation mais également de les mettre à disposition de tous, pour tendre vers une production pervasive et décentralisée. L’Open Source et le DIY sont alors des outils de conception et de diffusion qui axent sur une économie de partage.

Montage du meuble

En moins de 50 ans, la possibilité de vivre de sa production tend à disparaître des consciences collectives, doit-elle pour autant être une idée du passé ?

Notre réflexion autour de l’agriculture urbaine et l’impact que consommer local peut avoir dans nos vie, nous a conduit à penser un élément demobilier qui s’intègre dans l’espace de la cuisine.

#001.1

Le meuble est fabriqué en matériaux de récupération et matériaux facile d’accès, il cache beaucoup de technologie. Certaines simples, comme le bocal germoir, les bacs de cultures champignons ou l’éclairage équipé de capteurs photosensibles, d’autres plus élaborées, avec bien sûr, le système aquaponique (la moitié des 750 euros qu’aura coûté le prototype) où les déjections des poissons servent d’engrais pour les végétaux. La pompe et le suivi des données sont gérées par un Arduino, caché dans un casier technique avec une entrée USB.

IMG_1449

L’ensemble des explications du projet est disponible ici.

Impression

De la recherche au développement participatif :

Le DIY n’est pas une solution, c’est un moyen.

IMG_1450

Pour la suite , le projet comprendra également un support tutorial, sous forme de vidéo ou de notice explicative. Ce support sera conçu de façon à s’adapter à l’évolution du projet dans le cadre d’un développement contributif grâce à l’open Source. Les plateformes dédiées à des projets open source doivent être alimentées par des acteurs citoyens et des organisations pour permettre une réelle existence du projet (en terme d’intention).

Objectifs :

  • Considérer le DIY au niveau du projet et le sortir de sa seul dimension de reproductibilité.
  • Réfléchir à un médium de diffusion et l’accès d’un projet Open source dès sa phase de recherche pour permettre un développement ouvert, collaboratif et contributif.

Vue d'ensemble

Et pour la suite ?

  • Continuer une démarche de recherche open-source portée vers le low-tech et la conception d’objets questionnant notre mode de consommation.
  • Réfléchir une ligne de produits permettant à terme d’être relativement autonome sur sa production alimentaire, un écosystème d’objets où le tout fonctionne en corrélation.
  • Amorcer des recherches sur les insectes dans nos modes d’alimentation, sur la culture des plantes médicinales, sur le lombricompostage ou encore sur des systèmes de production d’énergie mécaniques, thermiques et autres…

 

 

Prototype réalisé en 60 heures.

Découvrez « De la cuisine à la cuisine » et les autres projets du concours organisé par la Fonderie dans le dernier article de Makery, en cliquant ici.


Licence Creative CommonsCe(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

  • Projet de recherche interne - Collectif Bam, en collaboration avec Yoann VANDENDRIESSCHE, fondateur de WildHumanLife, avec l'aide d'Alexandre acteur des Petits Débrouillards et l'Atelier DRAFT.
  • Mars 2015
  • Produit
  • Low-tech
  • DIY
  • Open source
  • Agriculture urbaine
Voir plus →